Accueil Installer Configurer Astuces Communauté Wiki Manuel

lundi 01 août 2011 19: 36

Nouvelle version de NanoBlogger

Une nouvelle version de Nanoblogger, la 3.5RC1 , vient de sortir. Et aussi, une autre grande nouvelle : le module Nanoblogger-Extra, a été supprimé. Tous les fichiers qui y étaient, ont été intégrés dans le module principal. C'était une vieille revendication de ma part. Enfin, nous n'aurons plus, nous autres francophones, à nous livrer à des manipulations hasardeuses. Ainsi, il n'y a plus qu'à configurer la première ligne du fichier « blog.conf » pour avoir le français activé.

Grosso modo, cette version fait la fusion des deux modules en un seul. Mais il y a aussi quelques bugs corrigés, comme dit sur l'annonce du blog officiel . Aussi, pour une fois, je ne vous encourage pas à mettre à jour votre moteur de blog préféré, si son comportement actuel vous convient.

D'autre part, un message sur la liste de diffusion sur Yahoo ! Groups, dit l'inclusion de NB dans la distribution CentOS.

À l'avenir, on devrait voir NB évoluer vers un code épuré, une configuration plus sobre et le passage au HTML-5. Déjà, sur le dépôt SVN de sourceforge, les branches contrib et experimental viennent d'être créées. Les bonnes volontés sont bienvenues ! Si vous pouvez communiquer en anglais par email, avez quelques talents en Bash, n'hésitez pas à contacter Kevin.


Posté par Denis Bernard | permaliens (html) (gopher) | dans : événement

mardi 26 juillet 2011 21: 59

Compte rendu de Strasbourg

Olivier Dossmann vient de publier sur son blog (pardon... son joueb !) un compte rendu de la conf qu'il a donné aux RMLL de Strasbourg.

Son billet donne aussi le lien du PDF de la présentation.


Posté par Denis Bernard | permaliens (html) (gopher)

samedi 09 juillet 2011 10: 15

NanoBlogger aux Rencontres Mondiales du Logiciel Libre

Notre ami, Olivier Dossmann , fera le mardi 12 juillet 2011 une présentation sur les moteurs de blog statiques où NanoBlogger sera évoqué. Cela se passera à Strasbourg, aux RMLL , à 14h00, au Patio - 3208 (1er étage). Venez nombreux !


Posté par Denis Bernard | permaliens (html) (gopher) | dans : événement

samedi 02 juillet 2011 11: 38

NanoBlogger au LUG de Strasbourg

Olivier Dossmann (qui s'occupe du Wiki du présent site ) annonce sur son blog qu'il tiendra une mini conférence sur les moteurs de blog statiques en général et NanoBlogger en particulier. Cela se fera au sein de son LUG au Café Rohan ( 10 Place Marché aux Cochons de Lait, 67000 Strasbourg, France ) le jeudi 07 juillet 2011. L'événement n'a pas été répercuté sur le site du LUG lui-même ( son webmestre est très occupé... ) mais ça m'a bien été confirmé par Olivier.

Par ailleurs, je profite de ce billet pour faire le point sur l'avancement du projet Nanoblogger au niveau international. Le créateur de Nanoblogger est un américain, Kevin Wood ( un1xt3r ) et il demeure le leader du projet. Ces dernières années, il a ralenti le rythme de publication de billets sur son blog, jusqu'à ne plus bloguer du tout. Il a lancé, par le passé, plusieurs appels à se joindre à lui pour la maintenance du projet, en vain. Il y a quelques temps, il m'a bombardé ( sans me prévenir ! ) co-admin du site sur SourceForge avec les droits de commit. À ma connaissance, le présent site, NanoBlogger Francophone, est le seul « fan club » existant au niveau international. Il est à noter que, globalement, les utilisateurs de NanoBlogger sont très dispersés, tant linguistiquement, que géographiquement. Bash oblige, les utilisateurs sont sur des plateformes très diverses comme Linux, *BSD et Apple-Mac qui compte un nombre non négligeable d'adeptes. On trouve, typiquement, deux sortes d'utilisateurs : les geeks barbus, accros du Code, et les esthètes, accros du Style. Vous devinez, sans peine, sur quel famille d'OS, s'expriment ces fans. La vérité oblige à dire qu'un moteur de blog est tout autant une question de code q'une question de style. Tout comme une automobile est à la fois un moteur et une carrosserie.

En ce qui me concerne, je me plais bien en matière de style mais aussi pour le code. Mais je n'arrive pas à me mettre au scripting Bash ! Mon langage de prédilection est Fortran et ma tête est trop petite pour mémoriser plusieurs langages. D'autant que le scripting Bash entraîne de connaître Bash lui-même, bien sûr, mais aussi tout un tas d'autres utilitaires. L'avantage du scripting Bash est qu'il est possible de faire tourner un moteur de blog sur n'importe quelle machine sortie de la boite, même un Mac. Voire, sous Windows avec Cygwin. L'inconvénient est que Bash et les utilitaires courants sont sujets à évolution. Ce qui veut dire que NanoBlogger peut très bien fonctionner pour une version d'OS donnée et merdouiller après une mise à jour de l'OS. La recherche de bug n'est pas évidente, car il y a une interaction entre tous les logiciels agglomérés dans le script. De ce qui précède, il découle que même sans ajouter ou modifier des fonctionnalités à NanoBlogger, une maintenance constante est nécessaire. C'est une tâche ingrate et il faut reconnaître qu'il n'y a pas de volontaire actuellement pour le faire. De plus, il faut être capable de dialoguer en langue anglaise avec les utilisateurs et l'auteur de NanoBlogger. Les retours de bugs sont sur le site "http://tech.groups.yahoo.com/group/nanoblogger/" et c'est vraiment le point de rencontre de la communauté. Il existe aussi une difficulté, bien classique, à faire comprendre aux auteurs de logiciels originaires du monde anglo-saxon qu'il n'y a pas que l'Anglais sur Terre. Ainsi, et je le déplore, les traductions sont regroupées dans un sous-projet : « NanoBlogger-extra ». L'avenir d'un projet tel que NanoBlogger, dépend donc fortement de la communauté de ses utilisateurs, tant pour le signalement de bug ( et leurs résolutions ) que pour les traductions et les feuilles de style.


Posté par Denis Bernard | permaliens (html) (gopher) | dans : événement

Mercredi 03 mars 2011 17: 26

NanoBlogger, Gopher et Fortran

Le billet du 03 décembre 2010 annonçait les prémices d'un logiciel capable de convertir les entrées les billets du moteur de blog NanoBlogger. Bon, ça y est ! Ce projet avait débuté en octobre 2009 sous la forme d'un petit programme en Fortran capable seulement de « gophériser » les billets individuellement et d'en faire un index général. Les catégories n'étaient pas prises en compte. Ce programme tenait plus du script que du vrai logiciel : tout tenait en une seule page. Il n'y avait pas de gestion des erreurs, pas de personnalisation possible et tous les chemins de fichiers étaient codés en dur. Donc, ça ne pouvait tourner que sur ma machine. Je me suis mis ensuite à tout réécrire, afin d'en faire un logiciel qui puisse être porter pour tout utilisateur de NanoBlogger, gérer les archives par catégories et par chronologie. Je suis resté fidèle à Fortran qui avait à mes yeux deux avantages.

Le premier est que n'ayant fait aucune étude d'informatique, même pas une seule heure, il me fallait un langage pour les nuls et qui puisse quand même produire un binaire. Venant du monde MS-DOS (Linux n'existait pas encore) j'avais biberonné au Basic. Lors du passage au monde Linux, je me retrouvais alors sans le langage Basic qui n'existait pas à l'époque sur cette plateforme. Par hasard, je suis tombé sur un programme d 'éphémérides mis en ligne sur le site de l'Observatoire de Paris et qui était en Fortran. La chance des débutants a fait que j'ai pu réussir la compilation de ce logiciel avec le compilateur gnu, sans modifier le source. Ce n'était pas forcément évident compte tenu qu'il avait été écrit pour des calculateurs antérieurs à Linux. J'avais été impressionné par la rapidité des calculs d'une part, et d'autre part, par la similitude du vocabulaire Fortran d'avec Basic. J'ai aussitôt acheté un manuel récent de Fortran pour comprendre ce programme : Manuel complet du langage Fortran 90 et Fortran 95, calcul intensif et génie logiciel par Patrice Lignelet, chez Masson. Et là, j'ai commis une erreur. Non pas que cet ouvrage ne soit pas bon (je m'en sers en permanence aujourd'hui quand je code) mais il existe plusieurs versions de Fortran et le programme de l'Observatoire était à la version de 1977, c'est à dire datant de l'époque où la programmation orientée objet n'existait pas encore pour Fortran. J'ai perdu pas mal de temps et il m'a fallu acheter des ouvrages plus anciens et télécharger de vieux tutoriels en ligne pour enfin déchiffrer ce programme d'éphémérides. De fait, Fortran 77, quoique ressemblant à Basic, était trop concis pour autoriser un auto apprentissage sans moult tutoriels. Ça m'a pris quelques années en m'y plongeant mollement de temps à autre. Mais la norme Fortran ayant été revue plusieurs fois par la suite (versions 90, 95, 2003 et 2008), la concision typique de ce langage a évoluée vers plus de verbosité. Ainsi, alors que l'ancienne manière d'écrire un programme Fortran est autorisée (à peu de choses près) par la toute dernière norme, il est maintenant permis d'avoir un code source moins énigmatique et, peut-être même, plus lisible qu'un source en Basic. Une explication possible : au début le support du source était sur carte perforée et donc la place comptée. Aujourd'hui il n'y a plus cette limitation matérielle.

La seconde raison était que j'avais besoin pour faire ce convertisseur de billet Nanoblogger vers gopher d'utiliser des programmes tiers. Ainsi il y a les commande "ls" pour le tri chronologique des billets et "lynx" pour convertir le HTML en texte brut. Or, Fortran autorise les appels à la ligne de commande. Ce qui fait qu'on peut très bien se bricoler un petit programme Fortran comme on le ferait avec script en shell ou autre langage de script. Mais avec la pérennité qu'apporte un langage normalisée compilable avec un compilateur libre qui gère aussi les versions antérieures.

Ainsi, j'ai pu arriver à un premier résultat encourageant, tel que dit dans mon billet du 03 décembre 2010. Mais je me heurtais à un problème de portabilité au niveau du protocole gopher. En effet, il existe plusieurs logiciels de serveur gopher et le protocole lui-même existe en deux versions. Contrairement au protocole HTTP où Apache règne en maître, mon logiciel se devait tourner avec de multiples variantes de serveurs. Ceci m'a mené à étudier plus avant le protocole gopher pour essayer de trouver une solution universelle pour le logiciel. De cette étude, il en est sorti un article introductif à gopher que j'ai commis dans:

Gnu Linux Magazine / France, n° 136, mars 2011, pages 78-82.

Vous pouvez maintenant télécharger ce logiciel convertisseur «  nb2gopher » depuis le site de Sourceforge.net.

Et, je vous le rappelle, le présent site existe sous version gopher à gopher://oceamer.com/1/nanoblogger/ . Pour information, vous pouvez le visualiser avec le browser en mode texte pour la console "Lynx" ou depuis "Firefox", de préférence en ayant ajouté le module OverbiteFF.

Compte tenu du modeste nombre d'utilisateurs de NanoBlogger à travers le monde (environ 200), compte tenu du très petit nombre de sites gopher à travers ce même monde (moins d'une centaine), je pense que je serais autorisé à participer au concours du logiciel le plus inutile qui soit, si cette compétition existait. Mais bon, l'avantage du logiciel libre est que l'on n'est pas tenu de se justifier. Pour moi, ne le répétez pas, c'était juste pour le plaisir.


Posté par Denis Bernard | permaliens (html) (gopher) | dans : gopher

Wednesday 16 February 2011 13: 57

Problème de calendrier sur NB

Un utilisateur de Nanoblogger a eu une mauvaise surprise lors d'une mise à jour de son système (Debian) : le calendrier dans la colonne latérale avait un curieux aspect. Cela concerne le paquet bsdmainutils. Tous les détails sont dans le billet du 23 janvier 2011 du blog W²: le Weblog de Wedjat.


Posté par Denis Bernard | permaliens (html) (gopher) | dans : bugs

Mercredi 09 février 2011 21: 37

Turbulences chez SourceForge

Pour une fois ce billet n'est pas en rapport direct avec NanoBlogger. Il concerne le site où est hébergé le projet NB, SourceForge.net. Notre hébergeur a été victime d'un début d'attaque fin janvier. Par précaution, les portes étanches ont été fermées, c'est-à-dire les services non essentiels suspendus. Il a toujours été conservé, pour le grand public, la possibilité de télécharger les fichiers mais pas de se rendre sur les dépôts. Pour les développeurs, ce fut plus rude : plus d'accès au Shell, puis il a fallu renouveler le mot de passe. Il n'y aura plus jamais de retour à la normale apparemment, car les administrateurs sont en train de refonder tout le site. Y compris le système de fichier. Les développeurs devront aussi se faire aux nouveaux noms de répertoires et chemins. J'espère que ce sera moins obscur qu'avant. Il y a eu des mises à jour des logiciels en place (PHP, Perl, etc). Plus spectaculaire : le look des pages est en train de changer, au profit d'une beta version qui existait déjà depuis longtemps. Or le style qui nous est proposé est tout simplement atroce. J'ose espérer que ce n'est que transitoire. Ce qui m'embête, c'est que j'avais passé du temps à faire une feuille de style pour NB qui imite celui de SourceForge et que je trouvais tout à fait bien. Sinon, leurs pages sont maintenant en HTML de la version 5. Bon, voilà pour les nouvelles.


Posté par Denis Bernard | permaliens (html) (gopher) | dans : événement