Accueil Installer Configurer Astuces Communauté Wiki Manuel

Samedi 29 janvier 2011 16: 42

Nouveau thème pour NB-fr

Vous l'avez peut-être déjà remarqué : le site Nanoblogger Francophone est revêtu d'un nouveau style. En fait, il a été conçu pour s'insérer dans un projet hébergé à la forge Sourceforge.net. Il a pour but d'imiter le look de Sourceforge, de façon à ce qu'un internaute puisse passer de la page destinée au téléchargement à celle du blog du projet sans rupture visuelle.

Vous pouvez le télécharger depuis ici même ou bien en cliquant sur :

http://sourceforge.net/tracker/download.php?group_id=103576&atid=661799&file_id=400189&aid=3167714

Mais si vous le trouvez insupportable ou si vous regrettez le précédent, plus neutre, dites-le moi !


Posté par Denis Bernard | permaliens (html) (gopher) | dans : thèmes

Dimanche 01 janvier 2011 18: 21

Meilleurs voeux pour 2011

Bon, les voeux c'est un rituel incontournable ! Voilà c'est fait. Sinon, du nouveau est en train d'arriver dans les prochaines semaines. c'est en rapport avec mon billet du 04 octobre 2009.

À bientôt donc.

Posté par Denis Bernard | permaliens (html) (gopher)

Vendredi 03 décembre 2010 18:27

Weblog + Gopher => Phlog (suite)

Le 4 octobre 2009 (Dieu, que le temps passe !) j'annonçais l'ouverture d'un service GOPHER reprenant les billets de ce site consacré à l'actualité du logiciel de blog, NanoBlogger, et tout particulièrement à leurs utilisateurs francophones.

La première mouture était un vague programme FORTRAN actionnant le logiciel de navigation Internet en mode caractères, Lynx, comme convertisseur des billets rédigés en format HTML vers le format TXT. La toute dernière version actionne toujours Lynx comme convertisseur mais elle est plus sophistiquée :

  1. les dix derniers billets en vedette,
  2. les catégories,
  3. les archives par année, avec les statistiques;
  4. la durée du traitement pour ce phlog prend... 2 secondes.

Mon programme a pris du volume. Il est toujours en FORTRAN mais en version 2008, sa dernière évolution. Je le compile sous ma Linux Gentoo avec GCC 4.5.1 (gfortran) qui a beaucoup progressé dans la mise à jour de FORTRAN 2008. J'apprécie les nouveautés de ce language, comme 'newunit' qui permet de s'affranchir de la numérotation des unités logiques pour les entrée-sorties.
Pour l'instant, mon soft n'est compatible que pour le serveur Gofish. Car, hélas, la RFC qui normalise le protocole GOPHER n'est plus guère à jour; il y a donc des initiatives prises par ceux qui ont écrit le code de leur serveur qui fait qu'une adapatation au cas par cas est nécessaire. Celà concerne tout particulièrement les fichiers menu, qui sont le pendant du fichier 'index.html' dans le monde Web.

J'envisage, quand il sera prêt, de mettre ce programme en ligne. En attendant, j'apprécierais tout commentaire des internautes (dotés de Firefox ou Lynx) qui auraient la curiosité de se rendre sur ce phlog à gopher://oceamer.com/1nanoblogger .


Posté par Denis Bernard | permaliens (html) (gopher) | dans : gopher

samedi 02 octobre 2010 14: 59

Nouvelle équipe de développement pour NanoBlogger

Non, NanoBlogger n'est pas mort ! Certes, vu que le code n'était plus maintenu depuis plusieurs mois et que son auteur, Kevin, ne répondait plus guère aux mails, il était permis de craindre un comas dépassé pour le projet NanoBlogger. Cependant quelques souffles de vie amenaient à caresser quelque espoir : le site officiel (http://nanoblogger.sourceforge.net/) était regénéré plusieurs fois par semaine ces derniers mois. Et puis il y eu la publication d'un billet de kevin en février et, Ô surprise l'annonce le 20 septembre dernier de la constitution d'une équipe de développement.

Ça c'est la bonne nouvelle. La mauvaise nouvelle (pour moi) est que j'en fait parti ! Je vous le jure, je n'avais pas sollicité cet nomination. Mais Kevin, sans même me demander mon avis ni même m'en avertir, m'a inclu d'autorité dans l'équipe. J'ai découvert cette horreur en passant sur le site du projet hébergé par Sourceforge. En réponse à mon mail, il m'a dit qu'il s'excusait parce qu'il n'avait pas l'habitude du management. La raison de son choix était qu'il appréciait le site Nanoblogger Francophone et mes contributions en traductions, feuilles de style, etc. Voilà comment on tombe dans l'engrenage !

Vous pouvez voir sur le site de Sourceforge la composition de l'équipe de développement de NanoBlogger .


Posté par Denis Bernard | permaliens (html) (gopher) | dans : événement

samedi 31 juillet 2010 17: 59

Gopher mania

Et de trois... Je parle des Nanobloggers ayant attrapés le virus de ce protocole Internet oublié de tous... sauf des gens ayant un penchant pour l'underground (au sens propre, voir la signification du mot "gopherhole" !). Au commencement était le regretté blog "Druuna", puis celui de ce site. Maintenant, le petit nouveau: "Chicken'z blog" (voir la liste des nanobloggers actifs ci-contre). Trois individus de notre communauté du logiciel de blog Nanoblogger ayant un serveur gopher en regard du monde entier, ce n'est pas rien : les statistiques pifométriques, les plus subjectivement sincères, annoncent moins de 200 serveurs gopher dans le gopherspace ! Le Chicken'z blog, de création récente (et qui mérite une longue visite), parle de la découverte du protocole Gopher et la confection d'un serveur idoine dans l'enthousiasme qui s'en est suivi. Son auteur pointe du doigt l'obsolescence délicieuse du protocole Gopher et semble ne pas être optimiste pour son avenir. C'est oublier les points suivants qui font, bien au contraire, du protocole Gopher un protocole d'avenir :

  1. Le protocole HTPP n'a toujours pas fait disparaître le protocole FTP. Or Gopher fait mieux que le protocole FTP anonyme en ce qu'il peut donner une description du fichier à télécharger.
  2. Ses fichiers menu (sélecteur n°1) remplacent l'arborescence classique de la forme de répertoires physiques, en arborescence logique. Autrement dit : tous les fichiers téléchargeables peuvent résider dans un répertoire unique, tout en donnant l'impression à l'internaute d'évoluer dans l'arbre d'un système de fichiers. Ce point n'est pas anodin quand on sait que tous les langages de programmation ne peuvent créer des répertoires, sauf à faire une programmation mixée avec du "C" ou des appels à la ligne de commande.
  3. Due à l'extrême simplicité des requêtes, le serveur ne peut que connaître l'adresse IP de l'internaute. Au contraire, le protocole HTTP permet d'obtenir (immédiatement) bien plus d'informations comme la version du navigateur Internet (et donc la version de l'OS) ou si la page a déjà été vue auparavant. Il y a une meilleure protection de la vie privée avec le protocole Gopher.
  4. N'importe quel programmeur débutant peut écrire un serveur Gopher minimaliste dans un quelconque langage de programmation, quitte à le faire tourner sous xinetd. Il y a donc une émancipation possible face à des poids lourds comme Apache.
  5. Gopher concerne aussi bien la délivrance de fichiers pré-existants (comme les pages statiques au format "texte" des phlogs) que la génération dynamique de fichiers, à la CGI.
  6. Gopher peut faire la même chose que les moteurs de recherche (comme Google), le sélecteur n°7 étant prévu à cet effet. Mais ça nécessite un serveur plus évolué, fonctionnant en mode dynamique, à la CGI. là aussi, faisable par l'amateur éclairé.

Concernant l'obsolescence, la RFC fondatrice incite à l'expérimentation et envisage des versions futures, à condition de conserver le principe de simplicité de ce protocole. Rien n'interdit moralement (vis-à-vis des initiateurs de Gopher), ni matériellement, d'expérimenter une version moderne et la concrétiser par une nouvelle RFC ! Ainsi pourrait être étudié les points suivant :

  1. L'Unicode n'était pas en vigueur autrefois. Il pourrait être imposé pour l'écriture des fichiers "texte" et "menu" (sélecteurs "0" et "1". Cela rendrait le protocole Gopher utilisable dans toutes les langues dont les caractères ne sont pas latins.
  2. Concernant les autres sélecteurs: on pourrait les considérer systématiquement comme gérant une même famille de type de fichiers. Par exemple un sélecteur unique pour tous les fichiers images, un pour les fichiers audio-vidéo, un pour les fichiers conteneurs d'archives, un pour les documents imprimables (PDF, PostScript, DVI,...), etc. On pourrait ainsi se servir de l'extension (à la MIME) du fichier pour dire au client, déclaré apte à un sélecteur donné, comment opérer.
  3. Unifier l'appellation du fichier menu s'ouvrant par défaut quand le serveur est contacté par un client qui n'a pas mentionné de fichier précis, le pendant du fichier "index.html" du monde HTTP.

Concernant l'abandon du support du protocole Gopher par le navigateur Firefox :

  • Il y a un module téléchargeable sur le site de Mozilla issu du projet Overbite. Ce module assure la continuité de Gopher sur Firefox et SeaMonkey. Overbite a aussi quelque chose pour Android et Chrome et un futur est envisagé pour Safari, Opéra et Internet Explorer.
  • Depuis la création du site web "gopherproxy.org", le contenu des fichiers en format "texte" est devenu visible par le moteur de recherche Google. Par expérience, Il est même permis de penser qu'une information publiée dans un phlog est mieux référencée vu la facilité du format "texte". Dur, dur pour l'underground !

Non, définitivement non, Gopher n'est pas mort !

"Chicken'z blog" évoque, dans un autre billet, quelque chose qui est connexe aux phlogs, (qui sont les blogs dans le monde Gopher): l'édition en vue d'une sortie direct en format "texte pur". Ce n'est pas aussi trivial que ç'en a l'air; ainsi pour la version Gopher de ce site, il est fait l'emploi du navigateur en mode console "Lynx" avec les options "dump" et "justify" depuis des billets rédigés directement en HTML (format RAW de Nanoblogger). Si l'on veut envisager, aujourd'hui, la rédaction d'un billet pour un phlog (donc en texte pur), le plus rationnel est de passer par un format intermédiaire comme le HTML. Voir aussi le cas des RFC qui ne connaissent que le format "texte" pour leur soumission : il existe une RFC récente (5385) " Version 2.0 Microsoft Word Template for creating Internet Draft and RFC's"; preuve qu'il y a bien pénurie d'une spécification (à la LaTeX ou à la HTML) en ce domaine (et ne parlons pas de groff !). Il pourrait être tenu compte des préconisations sur le style des RFC sur la page Web du RFC-Editor, pour le cahier des charges d'un processeur de texte en format "texte".


Posté par Denis Bernard | permaliens (html) (gopher) | dans : gopher

jeudi 20 mai 2010 19: 52

Une barre de navigation toujours visible

Un nanoblogger,Raimar Sandner a écrit un petit tutoriel (en anglais) sur l'art et la manière de faire en sorte que la barre de navigation latérale apparaisse sur toutes les pages et non pas seulement sur la page d'accueil. Évidemment, cela imposera une mise à jour forcée totale à chaque fois.


Posté par Denis Bernard | permaliens (html) (gopher) | dans : astuces

mercredi 24 février 2010 19: 34

Bloguer par mail avec NanoBlogger

Foogitiff vient de sortir un billet sur l'art et la manière de poster un billet par mail, sur son serveur hébergeant un blog sous NanoBlogger.


Posté par Denis Bernard | permaliens (html) (gopher) | dans : astuces